Strasbourg-Méditerranée | LE JARDIN DE MON PÈRE – Ali Djilali-Bouzina
1423
single,single-portfolio_page,postid-1423,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,

 

 

LE JARDIN DE MON PÈRE – Ali Djilali-Bouzina

SPECTACLE

Le Jardin de Mon Père
Ali Djilali-Bouzina

Proposé par Strasbourg-Méditerranée et MAC

En partenariat avec Décade

Mercredi 6 décembre
20h30

MAC de Bischwiller

PT : 15€
TR : 13€
ABO STRASMED et MAC: 8€
CARTE CULTURE, ATOUTVOIR,
VITACULTURE : 6€

visuel_Jardin-de-mon-pere-1

bando-new-Le-Jardin-de-mon-pere2

« Inspiré du récit autobiographique de mon père, de son immigration forcée et de son atterrissage en Alsace, sa nouvelle terre depuis plus de 50 ans, ce spectacle a comme personnage principal un ouvrier immigré, qui a traversé les vicissitudes de l’existence depuis plus de 90 ans.

J’ai découvert mon père à sa retraite. Trop souvent pris par le travail, je ne le voyais pas, je ne le connaissais pas. J’ai rencontré un père à l’humour corrosif ayant toujours un mot pour faire sourire.

C’est sa vision du monde que je voudrais partager. Il nous fait prendre du recul sur la vie et la mort, la jeunesse et le temps qui passe, sur la vieillesse et la maladie.

Mon père cultive l’art de l’humour et tourne en dérision sa vie présente et passée. Il a un point de vue, une philosophie de vie qui transcende le quotidien.

En semant de l’humour sur son passage, il pose un regard comico-tragique sur tous les événements.

Il parle de l’usine qui lui a permis de se « maintenir en forme » et de ses copains de boulot aujourd’hui disparus, de sa rencontre avec ma mère et de leurs 60 ans de vie commune, avec ses hauts et beaucoup de bas.

Il raconte l’exil, son pays qu’il a quitté il y a longtemps et les changements qu’il a subis.

Imaginez tout cela dans le cadre d’un village alsacien avec ses clochers, ses fêtes populaires, bals traditionnels, concours de pêche et ses marchés arabo/turcs où se mêlent un délicieux dialecte alsacien et des accents franco-arabes. Et vous aurez le fertile Jardin de mon Père.

Je l’entends arriver, enfin il tient son auditoire. Allez hoppla jetz ! Je vous laisse avec lui.

Attention son imagination est sans limite ! »

 

 

 

RETOUR AU PROGRAMME 2017