Strasbourg-Méditerranée | Expressions, créations, identités.
L'association Strasbourg-Méditerranée est pensée et conçue comme un réseau. Elle œuvre à valoriser et promouvoir en Alsace l'histoire, les mémoires et les cultures de la Méditerranée. Elle organise le Festival et en alternance, tous les 2 ans les Rencontres de Strasbourg-Méditerranée.
Strasbourg-Méditerrané; strasmed; Alsace; histoire; mémoire; culture; festival; littérature; musique; rencontres
3559
single,single-portfolio_page,postid-3559,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,

 

 
2021_ban_expressions_creations_identites

INSCRIPTION OBLIGATOIRE

Après un webinaire en 2020, le Festival Strasbourg-Méditerranée et l’association Tôt ou t’Art poursuivent leurs travaux autour des pratiques culturelles dans l’apprentissage du Français Langue d’Insertion (FLI) et du Français Langue Etrangère (FLE) par une rencontre consacrée aux droits culturels.

Après un webinaire en 2020, le Festival Strasbourg-Méditerranée et l’association Tôt ou t’Art poursuivent leurs travaux autour des pratiques culturelles dans l’apprentissage du Français Langue d’Insertion (FLI) et du Français Langue Etrangère (FLE) par une rencontre consacrée aux droits culturels.

Au programme, tables-rondes et ateliers de découverte et de mise en pratique, à destination des enseignants, étudiants et bénévoles en FLI et FLE, artistes intervenants, travailleurs sociaux et médiateurs culturels.

Les objectifs de cette journée sont de définir et de fournir un cadre pertinent autour des droits culturels à destination de tous les acteurs intervenant dans le domaine de l’apprentissage du FLI/FLE et des pratiques culturelles.
Droits culturels : une notion juridique quI connait de multiples définitions qui une fois établies ne résolvent pas la question de l’accès à ces droits.

Les droits culturels représentent également un levier de développement pour les politiques culturelles à l’échelle des territoires et un instrument de réflexion sur les pratiques culturelles singulièrement pour les personnes en situation d’exil ou de migration.

En croisant les points de vue et en confrontant les expériences, cette journée offre aussi la possibilité de découvrir différents outils autour du livre ou du théâtre et d’envisager le rôle et la place de chaque acteur dans cette articulation des droits culturels et des pratiques, dans un contexte de diversité de cultures des pays d’origine et d’accueil.

Tables-rondes en matinée

9h30 De la culture aux droits culturels : quelles définitions pour quelles politiques publiques ?

Charles Desservy, directeur général adjoint délégué, chargé de la création à la DRAC Grand Est
Joëlle Pijaudier-Cabot, rapporteure CESER Grand-Est de l’avis Droits Culturels et Grand Est DRAC Grand Est

11h00 Artistes et apprenants en exil, les pratiques culturelles et l’apprentissage du français

Elisabeth Bettencourt, conceptrice du dispositif d’enseignement-apprentissage
 » Faciliter l’apprentissage d’une langue étrangère par l’art » de l’association Ecole Monique Apple en partenariat avec le Jeu de Paume

Delphine Crubézy, comédienne et metteuse en scène, Actemo Théâtre

À partir de 14h00 Ateliers

Regarder, nommer, lire. Le livre comme outil d’apprentissage pour les adultes allophones avec les médiathèques de l’Eurométropole

Simples prétextes pour déclencher la parole ou pour donner envie d’aller explorer l’objet « livre », certains documents destinés initialement à la jeunesse peuvent être utilisés avec des apprenants en FLI et en FLE. D’autres ouvrages pour adultes, faciles à lire, très imagés ou écrits avec des mots simples sont un excellent support pour des séances d’apprentissage du français. Ensemble, nous allons feuilleter, tester (et peut-être approuver) les livres et les collections repérés par les bibliothécaires pour, ensuite, imaginer des activités.

Co-construire une activité de pratique artistique avec l’association Plurielles

Comment co-construire une action ? Les étapes du montage du projet (financier, partenarial,…) et le travail de coopération entre l’administrateur, l’artiste et le formateur  en français.
Sur la base d’expériences réussies, cet atelier aura comme fil rouge l’importance des rencontres et la connaissance mutuelle des parties prenantes, conditions sine qua non pour que les coopérations et étapes du projet soient pertinentes.
Il permettra des échanges libres autour : de la construction avec l’ensemble des parties prenantes des objectifs pédagogiques, artistiques et sociaux, des moyens humains et financiers à mettre en regard pour les atteindre, des outils de suivi et d’évaluation de l’action et mettra en exergue les bénéfices positifs d’un processus de création dans le parcours d’inclusion des personnes migrantes sur le territoire.

Expérimenter le rôle de l’apprenant avec Cahina Bari

Les exercices autour du souffle et de la gestuelle inspirés du travail d’acteur s’appliquent en formation de FLI et contribuent à développer l’expression et la confiance en soi. Les formateurs, bénévoles, administrateurs, encadrants, entrent grâce à cet atelier dans le rôle de l’apprenant en expérimentant un atelier type et ces techniques. Animé par Cahina BARI, autrice, conteuse, formatrice.

16h00 Clôture de la journée

 

RETOUR AU PROGRAMME 2021