Strasbourg-Méditerranée | CONCERT
470
single,single-portfolio_page,postid-470,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,

 

 

On l’appelait Chocolat / Sur la piste d’un artiste sans nom

On l’appelait Chocolat / Sur la piste d’un artiste sans nom

Proposé par Strasbourg-Méditerranée
Du 26 septembre au 14 octobre
Salle des Colonnes – Fabrique de Théâtre
Horaires : de 14h00 à 18h00
Entrée libre

chocolat-blues_pic4
crédit (c) Les petits ruisseaux

Vernissage le 6 octobre à 18h30 en présence de Gérard Noiriel, commissaire de l’exposition, suivi d’une conférence guidée et de sketchs interprétés par Gora Diakhaté et Michel Quidu.

Dans le cadre des Semaines pour l’égalité et la lutte contre les discriminations de la Ville de Strasbourg

Cette exposition relate l’histoire d’un jeune esclave cubain, devenu à la fin du XIXe siècle le premier artiste noir ayant connu la célébrité en France. Avec son compère Foottit, ils ont été, pendant plus de vingt ans, les grandes vedettes du prestigieux Nouveau Cirque.
Haute figure de la vie parisienne à la Belle Epoque, lié à Toulouse-Lautrec, Debussy, Alphonse Allais, Firmin Gémier et bien d’autres, le clown Chocolat est tombé dans un injuste oubli après sa mort en 1917. Enterré dans une fosse en pleine terre à Bordeaux, il ne reste aujourd’hui aucune trace de lui.
Un film, Chocolat, est sorti en février 2016 sur les écrans, avec l’acteur Omar Sy dans le rôle titre. La biographie publiée par Gérard Noiriel sous le titre : Chocolat. La véritable histoire d’un homme sans nom, a été éditée en janvier 2016.

Au cours de ses recherches, Gérard Noiriel a rassemblé une importante documentation iconographique : affiches, photographies, extraits de journaux et de films, caricatures, images publicitaires, documents sonores, qui sont présentés pour la première fois au grand public. Cette initiative permet non seulement de rendre hommage à cet artiste, mais aussi de montrer le rôle que des esclaves affranchis comme lui ont joué dans l’histoire de notre patrimoine culturel.

Réalisation de l’exposition : Collectif DAJA en coproduction avec Les Petits Ruisseaux, avec le soutien de la Ville de Paris, le CGET, la DILCRA.

Strasbourg-Méditerranée consacre un ensemble de manifestations à l’histoire du clown Chocolat entre préjugés et liens de solidarité.

A voir également : rencontre avec l’historien Gérard Noiriel le vendredi 7 octobre à 17h00 à la libraire Kléber et spectacle Chocolat Blues le vendredi 7 octobre à 20h00, Salle des Colonnes – Fabrique de Théâtre.