Strasbourg-Méditerranée | Vie et œuvre de Kateb Yacine
L'association Strasbourg-Méditerranée est pensée et conçue comme un réseau. Elle œuvre à valoriser et promouvoir en Alsace l'histoire, les mémoires et les cultures de la Méditerranée. Elle organise le Festival et en alternance, tous les 2 ans les Rencontres de Strasbourg-Méditerranée.
Strasbourg-Méditerrané; strasmed; Alsace; histoire; mémoire; culture; festival; littérature; musique; rencontres
2765
single,single-portfolio_page,postid-2765,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,

 

 
2019_420_infos2_vie_oeuvre_kateb_yacine_
Voir sur la carte
 
►►► ENTRÉE LIBRE ◄◄◄

► RÉSERVATION ◄
 


2019_bando_Kateb_Yacine

EN RAISON DE LA GREVE du 5 décembre, le réalisateur Stéphane Gatti et le romancier Yahia Belaskri ne pourront assister au débat.Nous en sommes désolés et nous espérons pouvoir les inviter à nouveau lors d’une prochaine édition.
A la BNU, soirée de cinéma, débat et concert en hommage à Kateb Yacine, poète, romancier dramaturge, journaliste, considéré comme le fondateur de la littérature maghrébine de langue française. Penseur exigeant, Kateb Yacine sera le passeur entre les langues et les cultures, entre les combats du passé et ceux d’aujourd’hui.

Auteur d’une œuvre exigeante et encore mal connue, poète épris de liberté et d’absolu, Kateb Yacine n’est pas un totem culturel mais un homme dont la vie, les amitiés et les engagements révèlent une profonde attention à l’autre. Cette rencontre autour de son œuvre, de sa vie et de ses engagements invite à une connaissance intime et subjective des mondes de Kateb Yacine.
Avec le réalisateur Stéphane Gatti, Yahia Belaskri, écrivain, directeur de l’ouvrage collectif «  Kateb ou la liberté » éditions algériennes Sédia, Salah Oudahar, Directeur artistique Strasbourg-Méditerranée et, sous réserve, Amazigh Kateb de Gnawa Diffusion, fils de Kateb Yacine.

Kateb Yacine,
Il y a trente ans, le 28 octobre 1989, disparaissait à Grenoble Kateb Yacine à l’âge de soixante ans. Poète, romancier, dramaturge, il a laissé une œuvre diversifiée entre poésie, romans et pièces de théâtre.
Intellectuel engagé, il n’a cessé de pourfendre les mythes et les mensonges d’un pouvoir algérien qui s’est accaparé l’indépendance du pays au détriment de la population.
Marqué par la répression de l’armée coloniale lors des manifestations de Sétif en 1945 et la folie de sa mère quand elle a su qu’il était emprisonné, il gardera intacte la volonté de combattre l’injustice là où elle se trouve. Epris de liberté, il a épousé la cause berbère et la diversité culturelle et celle des femmes pour leurs droits, il laisse derrière lui l’image du poète qui a le mieux incarné le combat pour les libertés ainsi qu’une œuvre dont Nedjma –roman fondateur et novateur de la littérature maghrébine d’expression française- qui met en scène quatre jeunes hommes en quête de l’amour impossible de Nedjma , femme aimée, métaphore de l’Algérie blessée par les invasions coloniales.

 

 

RETOUR AU PROGRAMME 2019